Lula articule une concertation nationale : il est temps pour le PSOL de se présenter comme une alternative !
Bandeiras do PSOL. Reprodução

Lula articule une concertation nationale : il est temps pour le PSOL de se présenter comme une alternative !

L’année politique avance au rythme des initiatives des différents secteurs qui cherchent à se positionner en vue des élections qui marqueront la lutte politique en 2022. La nécessité de vaincre Bolsonaro continue. Pour ce faire, il faut chercher à gagner l’hégémonie dans la société pour une position qui rejette l’extrême droite et qui répond aux […]

16 fev 2022, 11:06

L’année politique avance au rythme des initiatives des différents secteurs qui cherchent à se positionner en vue des élections qui marqueront la lutte politique en 2022. La nécessité de vaincre Bolsonaro continue. Pour ce faire, il faut chercher à gagner l’hégémonie dans la société pour une position qui rejette l’extrême droite et qui répond aux intérêts réels du peuple.

Comme nous l’écrivions à la fin de l’année dernière, le favori des élections, Lula, [en signalisant le choix de l’ex-gouverneur de São Paulo Geraldo Alkmin pour être son vice-président] a fait un geste similaire à celui qu’il avait fait en 20021, pour “calmer” les marchés et les grands capitalistes et les rassurer que son éventuelle gestion préservera leurs intérêts. C’est une sorte de nouvelle “lettre au peuple brésilien”, comme l’a dit Roberto Robaina dans un article récent. Nous n’avons aucun doute sur le fait que notre tâche est de vaincre Bolsonaro, mais dans le cadre électoral actuel, il est nécessaire d’affirmer une voix indépendante pour discuter d’un programme. Ce devrait être le rôle du PSOL.

Le Brésil dix mois avant les élections

Le tableau plus général montre la croissance des contradictions et la précarité des conditions de vie, dans tous les domaines : l’essence a encore augmenté, l’inflation des denrées alimentaires s’est envolée, les supermarchés font valser les étiquettes des produits de première nécessité, le nombre de personnes vivant dans la rue dans la capitale São Paulo a augmenté de 30 % au cours des deux dernières années.

Les pluies estivales punissent ceux qui vivent dans des conditions extrêmes : après les épisodes tragiques et les dizaines de morts à Bahia et Minas Gerais, rien que ces deux derniers jours, plus de 25 personnes sont mortes dans l’État de São Paulo. Les plus pauvres souffrent comme jamais auparavant.

De son côté, Bolsonaro, bien qu’affaibli, cherche à garantir sa participation au deuxième tour. Après l’augmentation et le changement de nom de la Bolsa Familia2, son pari est maintenant de trouver un moyen de réduire les taxes sur le carburant. Et arrivé au deuxième tour, le bolsonarisme jouera sa stratégie de diffusion de fake news, de confrontation systématique et de chaos.

Face à Bolsonaro, Lula est largement en tête des sondages et les différentes options de la soi-disant “troisième voie” ne décollent pas, ce qui fait que l’option prioritaire de fractions de la bourgeoisie est d’articuler un accord avec Lula, tâche facilitée par les signaux venue de la campagne du PT.

Lula et Alckmin comme expression d’une ligne d’unité nationale

Ces signaux et initiatives de la candidature de Lula sont beaucoup plus que de simples manœuvres. En réalité, il s’agit d’un projet d’organisation d’un gouvernement d’union nationale. Les premières rumeurs ont été démenties par les partisans du PT, mais peu à peu le scénario se consolide.

Après plusieurs réunions et déclarations en faveur d’Alckmin, Lula se rapproche des politiciens du PSD, du MDB et du PSDB, jusqu’à récemment qualifiés de putschistes [pour avoir participé à la destitution de Dilma Roussef]. Lula a déjà rencontré Tasso Jereissati, José Aníbal et Aloysio Nunes (qui a déclaré à la presse sa satisfaction du rapprochement avec l’ancien président). Maintenant, les journaux soulignent que le PT envoie des signaux à son ancien partenaire Michel Temer.

Au FIESP la fédération industrielle de l’état de São Paulo, une nouvelle direction menée par Josué Alencar, fils de l’ancien vice-président [de Lula] José Alencar, pourrait faciliter le rapprochement de la candidature du PT et des grands hommes d’affaires. Les commentateurs économiques se font déjà l’écho des opinions du marché financier en faveur de Lula. Ce n’est pas un hasard si l’ancien président, dans ses interviews, est incapable de s’exprimer sur les problèmes structurels du pays et ne signale que des mesures cosmétiques qui garantiraient un supposé retour à un passé glorieux qui n’a jamais existé.

La nécessité d’une voix indépendante au premier tour

Dans ce contexte, il est essentiel que le PSOL occupe la place qui est la sienne. Il est nécessaire de présenter dans l’élection une voix d’opposition au bolsonarisme et à la politique d’unité nationale que Lula articule avec la bourgeoisie.

Le parti a donc le devoir de présenter sa propre candidature à la présidence, comme l’ont déjà signalé 44% des délégués lors du dernier congrès du parti en proposant le nom de Glauber Braga. En même temps, il est nécessaire d’organiser, au niveau des états, des candidatures fortes du parti pour dialoguer avec les difficultés de la classe ouvrière et stimuler la lutte pour la défense des conditions de vie du peuple. Nous saluons donc le lancement de la pré-candidature de Milton Temer pour le gouvernement de Rio de Janeiro.

Occupant son espace, le PSOL pourra présenter un programme pour affronter le bolsonarisme et l’extrême droite pour un réel dépassement de la crise brésilienne. C’est le rôle de la gauche socialiste dans l’élection de 2022.

Israël Dutra, secrétaire général du PSOL, est sociologue, membre de la direction nationale du PSOL et du Mouvement de la gauche socialiste (MES).

Thiago Aguiar est titulaire d’un doctorat en sociologie (USP).

1 La Carta ao povo brasileiro (Lettre au peuple brésilien) désigne um texte signé en juin 2002 par Lula, alors candidat aux élections présidentielles. Ce texte garantissait que le PT respecterait les contrats nationaux et internationaux. Ce document a mis en évidence la volonté de conciliation de Lula et son appui au secteur financier [NdT]

2 La Bolsa familia (Bourse famille), une forme de revenu d’insertion instauré et généralisé par les gouvernements Lula [NdT]


Parlamentares do Movimento Esquerda Socialista (PSOL)

   

Podcast Em Movimento

Capa da última edição da Revista Movimento
Esta é a vigésima quarta edição da Revista Movimento. Iniciando nossas publicações em 2022, preparamos uma edição com um dossiê de mulheres, organizado pelas mulheres do Movimento Esquerda Socialista (MES).